Vous êtes ici

Accueil » Travaux <br> Environnement

agrandir le textereduire le textereinitialiserimprimer

Lutte contre les chenilles processionnaires

Dès la fin de l’hiver, les chenilles processionnaires, qui ont tissé leurs nids de soie, représentent un grand danger, tant pour l’homme que pour le chien et le chat ; sur les arbres où elles ont élu domicile, elles causent également d’importants dégâts. Pour lutter contre ce fléau, Saint-Laurent de la Salanque vous communique quelques obligations à respecter par les propriétaires de jardins plantés de pins, cyprès et autres arbres à chenilles. (Arrêté n°2015-010).

Chaque année, avant la fin de la première quinzaine du mois de mars, les propriétaires ou locataires de parcelles où sont implantés des arbres (pins, sapins, cèdres, cyprès, chênes…) sont tenus de supprimer soit par produits appropriés homologués, soit mécaniquement ou par piégeage avec incinération ou tout autre moyen adapté, les cocons élaborés par les chenilles processionnaires. A cette occasion toutes les précautions nécessaires devront être prises (lunettes, masque, pantalon, manches longues).

La lutte contre ces organismes nuisibles est obligatoire, de façon permanente dès leur apparition et ce, quel que soit le stade de leur développement et quels que soient les végétaux, produits végétaux et autres objets sur lesquels ils sont détectés.

Un traitement annuel préventif à la formation de ces cocons devra être mis en œuvre avant la fin du mois de septembre, sur les végétaux susceptibles d’être colonisés par les chenilles. Le produit préconisé est le Bacillus thuringiensissérotype 3a ou 3b ou un équivalent, en raison de sa spécificité et de son innocuité pour les espèces non ciblés. Entre le début du mois de septembre et le milieu du mois d’octobre, compte tenu de la biologie et de la sensibilité des larves, des traitements à l’aide de produits homologués dans cette indication devront être épandus dans les règles de l’art.

Toute infraction aux prescriptions énoncées ci-dessus sera constatée par procès-verbal. En cas d’urgence les travaux seront exécutés d’office aux frais du propriétaire,  la commune de Saint-Laurent de la Salanque exercera une action récursoire afin de recouvrer les frais engagés.

Partager/Sauvegarder